Dégage - Nexize
27934
post-template-default,single,single-post,postid-27934,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.8.1,menu-animation-underline-bottom,fs-menu-animation-underline,popup-menu-slide-from-left,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
 

Dégage

Dégage

La période électorale se termine avec l’ascension fulgurante et la victoire écrasante de La République En Marche, un produit encore absent des rayons l’an passé !

Le système électoral fait que, contrairement au monde économique, le renouvellement politique peut apparaître extrêmement violent : il n’y a pas de place pour deux présidents à l’Elysée, ni pour deux partis majoritaires à l’assemblée : un clou chasse l’autre …

Toutefois, contrairement à ce que nous avons pu connaître précédemment, les bouleversements ont été cette années particulièrement rapides et tragiques pour les perdants – je parle ici des partis traditionnels, qui ont vu leur représentation fondre comme neige au soleil ; en 1981, l’alternance droite/gauche liée à l’élection de François Mitterrand s’était effectuée nettement plus paisiblement … avec le recul, car à l’époque, le stress était très palpable dans certains milieux.

D’où le succès de l’injonction : « Dégage » et la popularité du néologisme « dégagisme », fondé en … 2011 lors du Printemps arabe, pour ceux qui auraient oublié.

Pourtant à y regarder de plus près, le dégagisme ne touche pas que la politique : il semble bien né avec le digital, pour considérablement s’accélérer avec le Web social.

Né avec le digital : Google, qui a rapidement écrasé ses concurrents Yahoo, Lycos et autres Alta Vista, préfigure bien la montée du dégagisme dans l’économie numérique ; bien sûr, les perdants ne sont pas obligés d’aller pointer immédiatement à Pole Emploi : Yahoo aura mis des années à disparaître …

Mais les choses se précipitent avec l’économie collaborative, les Uber, Airbnb et autres Blablacar – et toutes les startups qui éclosent jours après jours.

Pourquoi ? Parce qu’il faut aller vite : pas le choix, sinon le place sera prise par d’autres, l’urgence s’impose. Nul besoin d’être le 1er, ni même le meilleur (= celui qui offre le meilleur produit ou service) : il faut être le 1er à atteindre la taille critique qui barre le passage aux compétiteurs ; un peu comme lorsqu’on dispose de la majorité absolue à l’Assemblée Nationale, c’est verrouillé – première analogie ?

Pour y parvenir, tous les moyens sont bons : c’est ce que l’on appelle le Growth Hacking – ou bidouillage de la croissance, avec des moyens pas toujours très honorables, mais très efficaces. Ainsi les fondateurs d’Airbnb ont-ils « gentiment » détourné les utilisateurs de Craiglist vers leur propre site, en y publiant leurs annonces, puis en incitant les internautes captés à rester chez eux : effet garanti !

Peut-on bidouiller la croissance en politique et par exemple aller siphonner les électeurs – voire certains élus – de ses concurrents ? Je laisserai les lecteurs répondre à la question …

Quoi qu’il en soit, la politique ne semble pas constituer un univers à part, et le dégagisme un leitmotiv réservé : en fait, le dégagisme constitue l’essence même de notre nouveau monde, où les nouvelles générations et les nouveaux entrepreneurs commencent à violemment pousser dehors ceux qui les empêche de se développer et leur font un peu trop d’ombre.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.