Les grandes manœuvres du social CRM - Nexize
26166
post-template-default,single,single-post,postid-26166,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.8.1,menu-animation-underline-bottom,fs-menu-animation-underline,popup-menu-slide-from-left,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
 

Les grandes manœuvres du social CRM

Les grandes manœuvres du social CRM

Le paysage des médias sociaux subit très régulièrement des séismes de grande amplitude que les internautes ignorent le plus souvent : c’est le cas en ce moment, et ça peut changer à jamais le visage de ce que l’on appelle communément le social CRM.

Que Microsoft ait racheté LinkedIn pour la bagatelle de 26 milliards de dollars ne change pas grand-chose pour l’employé lambda qui cherche à creuser son petit trou professionnel.

Pour Salesforce, en revanche, c’est juste un immense caillou dans la chaussure, avec l’inévitable montée en puissance de Dynamics, son concurrent frontal dans le domaine du CRM.

D’où l’engagement de l’éditeur de San Francisco dans la course au rachat de Twitter, en confrontation directe avec Disney, Google et encore Microsoft…

Si ce dernier l’emporte, le monde du CRM B2B aura définitivement changé de face.

Si c’est Google, ce sera une nouvelle percée dans le petit monde des réseaux sociaux après les échecs successifs des produits maison, le dernier en date étant Google +.

Quant à Disney, que vient-il faire dans cette galère, direz-vous ? En fait, les géants des médias traditionnels découvrent avec retard les mutations profondes de leur marché, et tentent un virage à 180° …

Tout celà suscite quelques réflexions :

La 1ère, c’est que les produits « me too » des géants bien installés ne marche pas la plupart du temps – comme on ne tire pas sur une ambulance, nous ne reviendrons pas sur Google + et ses prédécesseurs …

La 2nde, c’est que si ces changements n’affectent pas beaucoup les socionautes, ils bouleversent la façon de travailler des professionnels : ainsi l’intégration de LinkedIn dans une offre Microsoft nécessite certainement de repenser la stratégie CRM B2B des annonceurs, et surtout d’anticiper les changements à venir : quelles sont les vues à termes de la firme de Redmond ? Car, avec cette acquisition, et la revente des Smartphones Nokia, Satya Nadella referme définitivement la page Balmer …

Et la 3ème, c’est que Facebook – le seul à date à voir réussi le déploiement de son business model publicitaire – va devoir se poser des questions sur ses ambitions à adresser le marché B2B.

En bonus de ce post, la video créée par HootSuite en 2014 redevient fortement d’actualité, vous ne trouvez pas ?

 

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.