La voiture connectée ne fait pas vraiment rêver - Nexize
26533
post-template-default,single,single-post,postid-26533,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.8.1,menu-animation-underline-bottom,fs-menu-animation-underline,popup-menu-slide-from-left,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
 

La voiture connectée ne fait pas vraiment rêver

La voiture connectée ne fait pas vraiment rêver

Récemment le Journal du Net publiait une infographie montrant qu’à fin 2021 – dans 5 ans donc – les voitures connectées représenteront 16% du parc automobile français – à comparer aux 400 000 véhicules connectés de 2016 !

Plusieurs remarques s’imposent, la première étant que cela nous donnerait pour 2021 un parc automobile français de plus de 55 millions de véhicules … soit une progression de 16 millions (notre parc étant estimé à ce jour à un peu moins de 39 millions par le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles), soit plus de 40% en 5 ans … cherchez l’erreur !

Seconde remarque : qu’est-ce qu’un véhicule connecté ? Car 400 000 circulaient déjà sur nos routes l’an passé …

En faut, la définition est vaste – et pas nécessairement futuriste ; ainsi le site IFP Energies Nouvelles le définit comme étant « équipé de façon à être connecté avec l’extérieur […] Il intègre des systèmes de connectivité sans fil lui permettant de collecter des informations qu’il pourra ensuite exploiter ».

Mais encore ? Cela va de … la « musique stockée sur son smartphone via le Bluetooth » à des « données de géolocalisation avec les systèmes GNSS » (GPS) : et là, je suis étonné qu’il n’y en ait pas plus ! Pas de quoi rêver non plus …

On est loin du système OnStar qui équipe certaines voitures General Motors : en cas d’accident, dès que se déploie votre airbag, le centre d’assistance est immédiatement informé, vous appelle sur les hauts parleurs embarqués, envoie les secours là où vous ave été géolocalisés, etc.

Le constructeur va prochainement intégrer Watson d’IBM à son assistant de bord pour diffuser par exemple des conseils de conduite : la température passe en dessous de zéro, et OnStar de vous conseiller de lever le pied pour cause de verglas. Sympa … mais peut-être aussi rapidement irritant !

Surtout, vous pourrez vous voir proposer de faire une pause café au fast food du coin, avec en bonus une petite promo et la possibilité en ligne en appuyant sur l’icône Mastercard : et là, cele devient carrément obsédant !

Voiture ou montre connectée, même combat : les ingénieurs phosphorent, mais les services réellement utiles ont du mal à suivre … et finalement, le consommateur s’aperçoit qu’il ne sera jamais être chose qu’une cible commerciale.

Nul doute que demain, la voiture autonome (celle qui roule toute seule) vous conduira directement dans les magasins de son choix, sans même vous demander votre avis, sous prétexte qu’elle vous connaît mieux que vous.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.