On peut légitimement se demander si 2015 ne sera pas sur nos rivages l’année du grand basculement, celle où la majorité du trafic internet en France viendra du mobile.

Déjà en décembre 2014, selon Médiamétrie, 32% du trafic internet français provenait de seuls smartphones (10% des tablettes et donc « seulement » 58 % des ordinateurs).

Au rythme des taux d’équipement mobile et de l’évolution des usages, le temps où le web français sera majoritairement mobile se rapproche à grands pas.

Signe des temps: Google met en oeuvre aujourd’hui une mise à jour majeure de son algorithme de recherche, une mise à jour qui amène un changement majeur sur le classement des résultats sur mobile et qui a déja été baptisée u doux nom de Mobilegeddon.

Sa vocation est simple : favoriser les sites adaptés au mobile dans les résultats de recherche effectuée sur… mobile. Logique, jusque-là.

Pourtant, la Tribune n’hésite pas à parler d’un « Armageddon mobile » . Selon French Web, c’est même un ultimatum qui ne dit pas son nom.

Pourquoi tant d’émois, alors que le responsive design fait depuis 4 ou 5 ans partie des bonnes pratiques ? Peut-être parce qu’hélas, en avril 2015, encore 64% des sites français ne seraient pas adaptés à une navigation sur mobile. Pour ces derniers, la performance du search va être un point – douloureux – à surveiller dans les mois et années à venir.

Comment vos sites passeront-ils au travers du Mobigeddon ? Google vous propose de le vérifier en ligne sur cet outil.

Si vous êtes l’un de nos clients,  l’exercice ne vous confirmera que ce que vous savez déja : vos sites (mais aussi vos landing pages et vos emailings) sont nativement adaptés au mobile.

Si vous faites partie des autres, et que vous avez besoin de conseils, c’est par là.

Share This