services
 

AI : aux frontières du mythe.

AI : aux frontières du mythe.

Selon un récent sondage réalisé par le Journal du net auprès de ses lecteurs – donc une cible plutôt Geek, et une représentativité à prendre avec des pincettes – près de 1 professionnel sur 2 a peur de l’intelligence artificielle !

Pourquoi de telles angoisses … sinon peut-être parce que l’intelligence artificielle nous renvoie dans un monde de science-fiction qui n’est pas encore le nôtre : même si on nous rabâche à longueur de communiqués que l’AI est en train de bouleverser nos vie, les manifestations tangibles tardent.

Une récente tribune parue dans French Web souligne que la plupart des applications, notamment en matière de bots, que l’on nous vend comme de l’AI ne sont en fait que de basiques algorithmes – pas intelligents du tout, peu s’en faut !

Les voitures totalement autonomes, les robots médecins, etc. : c’est pour … demain, un demain plus ou moins proche – mais demain, malgré tout ! Pepper, le gentil petit robot humanoïde développé par SoftBank et que l’on croise un peu partout dans les meetings professionnels – et dans certains magasins au Japon – est certes capable de dialoguer avec des humains mais de manière extrêmement limitée.

Au pays du Soleil Levant toujours, certains robots délivrent les personnes âgées de leur solitude et remplacent parfaitement … les animaux de compagnie, pas des êtres humains – ce qui en soi, constitue un progrès, mais pas vraiment le progrès ultime.

Bien sût, tout dépend de ce que l’on met derrière le vocable d’intelligence ; et sur la question, bien des philosophes se sont déchirés, car il en va de la définition même de ce que nous sommes, nous-mêmes !

Si on se limite à la définition de Wikipédia qui se veut plus technique que philosophique, « l’intelligence est l’ensemble des processus de pensée d’un être vivant qui lui permettent de comprendre, d’apprendre ou de s’adapter à des situations nouvelles ».

Processus en langage machine peut éventuellement se traduire par algorithmes ; par contre, c’est le dernier terme qui va poser problème : aujourd’hui l’AI – ou ce que la plupart du temps, on nomme AI – n’est pas capable d’affronter des situations nouvelles.

L’intelligence artificielle demeure aujourd’hui encore dans le champ mythique – et ce, pour une durée que nous avons bien du mal à appréhender … même si d’aucuns souhaiteraient nous faire croire que le mythe devient peu à peu réalité !