Suivez-nous

News

 

Happy new year, la vérité !

Happy new year, la vérité !

Les Fake News pullulent, à un tel point que le Président de la République Française a décidé de légiférer en la matière ; aux Etats Unis, la démarche se situe aux antipodes, puisque c’est le Président lui-même qui en répand bon nombre sur son compte Twitter !

Les Chinois ont en la matière une position plus radicale : toute information déplaisante pour le Parti constitue nécessairement une Fake News – d’où censure tous azimuts ; finalement, les Fake News présenteraient un côté positif et un côté obscur.

Positif parce que si les Fake News circulent, cela signifie que nous sommes – encore – en démocratie ; dans une dictature seule les « Fake News officielles » auraient le droit de cité.

Négatif, parce qu’elles peuvent signifier à plus ou moins court terme la chute de la dite démocratie : on remarquera que ce sont toujours les extrémistes qui génèrent le plus grand nombre de fausses informations.

Avec la montée en puissance de l’intelligence collective du Web dit « 2.0 », de nombreux idéalistes ont imaginé un système vertueux où les dérives individuelles ne résisteraient pas au bon sens commun ; mais le système s’est rapidement grippé et des sites comme Wikipédia ont dû mettre en place des procédures de contrôle très strictes pour conserver leur qualité éditoriale.

Aujourd’hui les médias sociaux regorgent de Fake News ; à un tel point que les Français ne leur font strictement plus confiance en matière d’information : seul ¼ de la population les trouvent crédibles, contre ¾ pour les médias traditionnels en ligne, selon l’Acsel.

Pour les marketers la question va se poser quant aux tiers dits « de confiance » : car si l’on ment sur l’actualité, la politique, la vie sociale, pourquoi pas sur … les marques, la consommation, les restaurants, etc.

18 heures du soir, vous cherchez désespérément un VTC Uber sous la pluie : pas un seul de libre alors que bon nombre de limousine noire si caractéristiques vous passent sous le nez ; il faut vous rendre à l’évidence : il chauffeur à qui vous n’avez pas eu l’heur de plaire vous a mal noté … et vous voici blacklisté !

Récemment les gastronomes londoniens ont pu découvrir que le restaurant le mieux classé de la capitale selon Tripadvisor … n’existait pas : un journaliste anglais avait demandé à quelques amis de publier des avis élogieux sur un établissement fantôme qu’il s’était  amusé à créer.

Le faux = la dernière tendance à la mode sur le Web social … et pas sûr que ça s’arrête de sitôt.

Puisque cette période de l’année est aux vœux – et j’en profite pour vous présenter ceux de Nexize à l’aube de 2018 – et aux prédictions, je peux vous en livrer  une qui malheureusement aura de grandes chances de se réaliser : en 2018 les Fake News concerneront tant la politique que les marques … et en 2019, 2020, etc. également.