Le slacktivisme (littéralement « activisme paresseux », qui consiste à exprimer son soutien à une cause par un clic) s’est développé à partir des années 2000 avec l’avènement des réseaux sociaux.

Les plateformes de pétition et de crowdfunding ont su l’utiliser à leur profit, jusqu’à en faire leur business model unique.

Mais paradoxalement, les associations caritatives peinent à prendre en main cette vague de fond pour recruter de nouveaux donateurs et en faire une ressource pour le fundraising online.

Question de stratégie ? Sans doute. Découvrez notre point de vue et nos conseils dans cette présentation réalisée avec  Aides à l’occasion  du 13e séminaire AFF de collecte de fonds pour la solidarité.

Share This