Progressive Web Apps : le futur du web mobile

Les Progressive Web Apps sont-elles le nouveau standart d’un web devenu majoritairement mobile ?

C’est encore un peu tôt pour l’affirmer, mais  elles sont déjà une réponse à la bataille e l’engagement qui fait rage.

Résumons, avec l’édition 2017 de l’Année Internet publiée par Mediamétrie :

  • près de 70 % des visites de sites s’effectuent sur un terminal mobile.
  • le nombre de sites web consulté est 3 fois plus grand que le nombre d’applications utilisées
  • 53% des utilisateurs vont abandonner un site s’il met plus de 3 secondes à s’afficher.
  • les applications captent 87% de l’attention, et même jusqu’à 92 % chez les 15-24 ans.
  • mais les 10 applications les plus consultées appartiennent toutes aux GAFA
  • et les utilisateurs téléchargent moins d’applications sur leurs smartphones et passent moins de temps sur les 6 (oui, seulement…) qu’ils utilisent régulièrement

Et c’est préoccupant pour tous  : marques, agences… et même Gafas,  qui s’appuient sur un écosystème d’applications pour atteindre – et monétiser, merci pour eux – de larges audiences…

Pour changer la donne, voici les Progressive Web Apps … l’hybride parfait entre site web et application native, qui se posent d’emblée comme le futur du web !

Apple, Facebook et Google travaillent chacun sur leur format, mais c’est plutôt sur celui de Google que nous parions. A découvrir sur cette page 

Le meilleur des 2 mondes

Jusqu’à aujourd’hui, le web mobile se répartissait entre 2 types d’usage.

D’un côté,  les sites (responsive ou non) qui ne peuvent pas s’afficher hors connexion, mais qui fonctionnent quel que soit le navigateur ou le système d’exploitation utilisé.

De l’autre, les applis natives, conçues exclusivement pour le mobile, et en partie utilisables hors connexion mais nécessitant des développements spécifiques pour chaque système d’exploitation – sans oublier le risque de se faire jeter sans explication de l’App Store ou de l’Android Market (pardon, GooglePlay)

Les Progressive Web Apps font tomber cette barrière, en conjuguant les avantages des applis et des sites dans un seul et même développement : en desktop, le site s’affichera normalement, mais si on y accède via mobile, on accédera à sa version PWA.

Avec 6 avantages décisifs sur l’engagement :

  1. Impact : avec une UX améliorée, pour un  impact et un engagement  renforcés
  2. Rapidité : un affichage et une réactivité accélérés, limitant  l‘abandon
  3. Notifications push : pour les  alertes et les relances
  4. Mémorisation, grâce à l’installation d’une icône sur l’écran  du smartphone
  5. SEO : un référencement  amélioré, Google oblige
  6. Publication sur les stores possible sur  AppStore &  Android  Market, comme pour une “vraie” application.

De là à prédire la fin prochaine des applications natives, chères à développer et peu visibles sur des stores devenues obèses, il n’y a qu’un pas.

Les Progressive Web Apps conduisent nécessairement à repenser ses sites web puisque désormais la frontière devient encore plus ténue entre les mondes desktop et mobile – encore plus qu’avec le « simple » responsive… trop,peu encore adopté dans nos contrées !

L’idée de se passer des applis n’est pas nouvelle : il y a quelques années, Mozilla lançait Firefox OS, un système d’exploitation mobile libre dont une des caractéristiques était de préférer les applications web développées au format HTML5 au système dominant des applis.

Et le pari des partisans du logiciel libre semble se concrétiser aujourd’hui : celui d’un web plus ouvert – en partie affranchi de deux GAFAs – et enfin réconcilié entre fixe et mobile.

Un exemple ?

Chez Nexize, on développe en responsive depuis l’origine. Rien d’étonnant donc à ce que l’on ait aussi été parmi les premiers à developper en PWA.

Si vous souhaitez vous faire une idée de ce que ça donne, vous pouvez visiter une des dernières campagnes que nous avons réalisées pour Médecins du Monde.

Visitez ce lien sur votre ordinateur puis sur votre mobile (ou inversement 😉 et appréciez l’expérience. Et si le coeur vous en dit, n’hésitez pas à faire un don à cette très belle ONG.

Et si vous souhaitez en savoir plus sur les Progressive Web Apps, vous connaissez le chemin.

 

Un nouveau site communautaire pour Femme Majuscule

NEXIZE déploie une stratégie communautaire et social web pour « Femme Majuscule »

Femme Majuscule est un magazine bimestriel dédié aux femmes de plus de 45 ans qui ne se reconnaissent ni dans les codes du jeunisme à outrance ni dans ceux du troisième âge.

Le positionnement vise un segment fort, car depuis 2014, en France, une femme majeure sur deux a plus de 50 ans !

Et ces femmes sont très actives sur le web !

(suite…)

Faire des slacktivistes un atout pour le fundraising

Le slacktivisme (littéralement « activisme paresseux », qui consiste à exprimer son soutien à une cause par un clic) s’est développé à partir des années 2000 avec l’avènement des réseaux sociaux.

Les plateformes de pétition et de crowdfunding ont su l’utiliser à leur profit, jusqu’à en faire leur business model unique.

Mais paradoxalement, les associations caritatives peinent à prendre en main cette vague de fond pour recruter de nouveaux donateurs et en faire une ressource pour le fundraising online.

Question de stratégie ? Sans doute. Découvrez notre point de vue et nos conseils dans cette présentation réalisée avec  Aides à l’occasion  du 13e séminaire AFF de collecte de fonds pour la solidarité.

83% de vos fans sont vos clients !

C’est LE chiffre-clé de l’étude Social Media Attitude que nous animons pour la 2ème année consécutive pour le SNCD.

http://fr.slideshare.net/ConscientNetworks/social-media-attitude-14356352

Des fans clients qui attendent reconnaissance, dialogue et gratification, et dont le potentiel  en recommandation, en social commerce et en social gaming ne demande qu’à être activé.

L’édition 2012 de l’étude Social Media Attitude a analysé les usages et les attentes de près de 11 000 répondants, clients de 28 entreprises partenaires,  issues de  8 secteurs d’activité : 3 forces qui en font l’étude de référence sur la révolution des médias sociaux en France.

Pour obtenir des résultats détaillés sur votre secteur d’activité,  contactez-nous.