Il y a plus d’un quart de siècle, s’affichait sur tous les écrans de télévision le slogan : « Vous en avez rêvé, Sony l’a fait » ; mais aujourd’hui, on pourrait presque dire en parodiant : « Vous n’en avez pas rêvé, Google l’a fait » !

Dernier projet en date : Jacquard, qui vient d’aboutir avec le lancement de la  Levi’s Commuter en partenariat avec le fabricant de jeans bien connu, une veste en jean donc bientôt vendue … 350$ aux Etats Unis.

Cher pour du jean, mais pas n’importe lequel non plus : un tissu intelligent car connecté ! Concrètement, le tissage permet de créer des zones sensibles au toucher : ainsi en tripotant la manche de sa veste au niveau du poignet, on pourra décrocher son téléphone ou augmenter le volume de sa musique, grâce à une connexion Bluetooth avec son Sartphone.

Un peu les fonctions d’une montre connectée – en partie seulement, vos mails ne s’affichant pas sur votre bras ! Un surcoût de 200€  pour finalement pas grand-chose de plus, vu qu’il est clair que ce sont les geeks qui vont se ruer dessus … et que tous les geeks disposent déjà d’une montre connectée !

Et comme ils ne pourront pas s’empêcher de se caresser le poignet en plus de tapoter leur montre, tout cela va encore un plus solliciter la batterie de la montre : pas intérêt à oublier d’emporter une provision suffisante de batteries complémentaires.

Ni bien évidemment de recharger … sa veste : car même si le tissu connecté consomme peu, il se décharge quand même !

A partir de là, on peu imaginer des situations cocasses : par exemple, votre petite amie vous serre tendrement dans ses bras et hop ! Elle augmente le volume de votre musique. Ou elle rappelle le dernier numéro appelé : avec un peu de chance, quelques épouses vont découvrir avec qui leurs maris volages s’encanaillent au lieu de rentrer sagement à la maison – et vice versa, mais les femmes sont moins geeks que les hommes.

Bref, on en est à se demander à quoi pourra bien servir de tels accessoires ; mais après tout, c’est le propre de la recherche : les ingénieurs inventent, aux marketers de trouver ensuite des usages ; certainement les tissus connectés trouveront-ils dans les années à venir des tas d’usage, notamment dans le domaine médical.

Mais le lancement d’applications telles que cette veste relève plus du coup de pub que de la réelle offre commerciale pertinente : Google expose sa techno, comme il l’a fait avec ses lunettes connectées – un autre bide, mais dont les brevets resserviront malgré tout ultérieurement.

Une dernière question se pose, sur le naming du projet lui-même : Jacquard fut certes, le brillant inventeur français du métier à tisser programmable avec cartes perforées ; mais il évoque aussi la Révolte des Canuts lyonnais.

Newsletter

Restons connectés : recevez nos news par mail.

You have Successfully Subscribed!

Share This