L’ordinateur quantique, une clé pour demain ? (feat. The Flares)

L’ordinateur quantique, une clé pour demain ? (feat. The Flares)

Attention, avec ce post, on est un peu dans la hard science.

Début 2019, IBM a dévoilé le 1er ordinateur quantique commercial.

Mais c’est quoi au juste, un ordinateur quantique ?

Dixit Wikipedia c’est un calculateur qui, à la différence d’un ordinateur classique qui travaille sur des données binaires (codées sur des bits, valant 0 ou 1), est capable de  travailler sur des qubits dont l’état quantique peut posséder une infinité de valeurs.

Si vous n’êtes pas calé en mécanique quantique, vous êtes déja largué… comme nous !

Mais si vous voulez comprendre un peu mieux ce que l’ordinateur  quantique peut produire comme révolution(s), cette vidéo de l’excellent collectif The Flares vous éclairera sans doute.

 

Cela n’étonnera personne d’apprendre qu’outre IBM, Google, Intel et Atos sont sur les rangs… ni que, d‘après un rapport de 2005 de l’Union européenne, les États-Unis consacraient 75 millions d’euros à ces recherches contre 8 millions pour l’Europe (le Canada aurait dépensé à peu près à la même époque 12 millions d’euros par an, le Japon 25 millions et l’Australie 6 millions).

Pourtant, la France se rêve championne de l’ordinateur quantique.

Alors, après la guerre perdue du digital et celle un peu mal partie de l’IA, l’informatique quantique sera-t-elle notre nouvelle frontière ? Réponse d’ici 4 ou 5 ans…

Bienvenue Demain (feat. The Flares)

Bienvenue Demain (feat. The Flares)

C’est une tradition : chaque fin d’année apporte son lot de prédictions pour la suivante. Et comme souvent avec les prédictions, peu se réaliseront comme prévu, d’autres resteront anecdotiques, d”autres encore ne verront jamais le jour…

Il n’empêche, c’est toujours tentant de prédire l’avenir… mais c’est encore plus intéressant de l’éclairer et d’en donner quelques clés, précisément à l’heure où l’accélération technologique repousse sans cesse la frontière entre ce qui hier relevait de la science-fiction et ce qui constituera nos réalités de demain (ou d’après-demain, pour les moins impatients).

C’est ce que propose le collectif  The Flares via sa chaine YouTube : éclairer l’avenir que nous réservent l’IA, la réalité virtuelle, les biotechs… avec un prisme scientifique, éthique, philosophique voire métaphysique.

Ça vous  semble aride ? C’est pourtant passionnant, intelligent et même ludique,  un peu comme un Black Mirror non fictionnel.

Le sujet sur les usages du web social qui ouvre ce post est un bon exemple de la production de The Flares : pour tous les autres, c’est par là.

Belle fin d’année et vivement demain !